Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Retour
Isabelle COHEN
13 juillet 2021
Témoignages - Boursiers d'excellence

Témoignages - Boursiers d'excellence

Du Brésil, de Mauritanie,  de Russie ou du Venezuela, ils et elle ont tous voulu poursuivre leur scolarité à l'ESPCI Paris. Ce rêve pour certains, ce défi pour d'autres, ils ont pu le concrétiser grâce à l'obtention d'une bourse d'excellence du Fonds ESPCI Paris. Ils viennent tous les quatre de quitter le campus de la rue Vauquelin pour de nouvelles aventures. Ils ont accepté de nous livrer leur témoignages sur leur parcours d'étudiant, leur vie à l'ESPCI et leur projet.

Demba Demba

storage?id=1709911&type=picture&secret=EP4092fwB44Cvzon4IodDGM1GkfbXZKkmlnzZq4r&timestamp=1626175991

Je m'appelle Demba et je suis mauritanien, originaire de Rosso, une petite ville à la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. J'ai commencé mes études à Rosso avant de rejoindre la capitale Nouakchott pour mes années de lycée. Après mon bac, j'ai suivi deux années de classes préparatoires Maths & Physique à l'École Supérieure Polytechnique de Nouakchott.

En 2018, j'ai participé au concours de la filière universitaire internationale (FUI) organisée par l’École Polytechnique. C'est grâce à ce concours et un coup du destin que j'ai découvert l'ESPCI Paris. J'ai passé des jours à lire sur le programme de l'ESPCI et j'ai découvert que c'est exactement le genre de formation dont je rêvais : la physique, l'ingénierie et la recherche avec un caractère transdisciplinaire remarquable ; je n’ai donc pas hésité à intégrer cette école.

Les débuts de ma formation se sont révélés un peu difficiles en raison du changement de pays et d'environnement et également je trouvais très intense le rythme d'études à l'ESPCI. Mais grâce à l’attention des professeurs et de mes camarades, les choses se sont beaucoup améliorées avec le temps. Actuellement en 3ème année, je m'apprête à faire un Master 2 en physique des matériaux, matière que j’affectionne particulièrement grâce aux travaux et aux stages réalisés, et qui est un domaine où j'envisage de travailler par la suite dans l'industrie ou dans la recherche académique.

À l'ESPCI Paris, j'ai vécu de riches expériences où j'ai appris beaucoup de choses utiles tant sur le plan scientifique et professionnel que sur le plan humain et personnel.

J'ai eu aussi la chance de rencontrer des personnes exceptionnelles de différentes origines. Ceci n’aurait pu être possible sans l'aide de l'ESPCI et du Fonds ESPCI Paris, qui m'a accordé une bourse d'excellence pour la durée de mon cursus, ce qui m'a permis de poursuivre sereinement mes études et m'a beaucoup aidé dans la réalisation de mon projet professionnel.

L'ESPCI Paris est une école très originale sur beaucoup d'aspects et c'est une grande opportunité pour moi d'y avoir étudié. Et je ferai toujours de mon mieux pour être un bon ambassadeur de l'École.

Diego Florez

storage?id=1709878&type=picture&secret=3VvqC650Qgs9QuikX8k0mYlNDM1hVryfDto75Kwp&timestamp=1626175136

Je m’appelle Diego, je suis vénézuélien probablement le seul alumnus vénézuélien de l’ESPCI Paris selon M. Gilat, le président des alumni. J’ai pu intégrer PC à partir d’un parcours un peu inhabituel.

La dure crise économique et politique que traverse mon pays a poussé mon père à émigrer au Brésil en 2013. Après la fin de mon cycle secondaire au Venezuela, j’ai également déménagé au Brésil pour y poursuivre mes études supérieures. J’ai ainsi obtenu une licence en physique à l’Université Fédérale de São Carlos, dans l'État de São Paulo. Vers la fin de ces études, j'ai participé au concours de la filière universitaire internationale (FUI) organisée par l’École Polytechnique dans plusieurs pays du monde, dont le Brésil. Ce concours donne la possibilité d’intégrer plusieurs grandes écoles françaises comme l’ESPCI Paris, l’École Polytechnique, l’ENSTA, Supaero, entre autres. C’est grâce à ce concours que j’ai pu intégrer l’ESPCI Paris en 2018.

J’ai choisi l’ESPCI parce qu’elle m’offrait l’opportunité d’élargir mes horizons dans beaucoup d’aspects professionnel et personnel. La pluridisciplinarité avec un fort rapport avec la physique, l’enseignement expérimental et la richesse de la vie étudiante au sein de Paris m’ont fortement attiré vers le cursus de l’École.

De fait, mes années à PC ont dépassé mes attentes. En particulier, les TP ont été une expérience très enrichissante et avec mon binôme nous avons pu partager de très bons moments à l’École.

Une autre opportunité pédagogique dont j’ai pu profiter à l’École, a été les PSE (projets scientifiques en équipe). Ce projet permet de réaliser une manip, du début à la fin, et ce avec beaucoup d’autonomie. Avec mon groupe, nous avons essayé de reproduire une expérience avec des gouttes de ferrofluide pour expliquer les motifs qu’on retrouve sur les plantes (la phyllotaxie).

Malgré les difficultés créées par la pandémie, le niveau d’enseignement à l’École a été très élevé et je suis très reconnaissant à nos enseignants d’avoir réussi à s’adapter aux contraintes générées par la crise sanitaire et ainsi nous offrir des cours de très bonne qualité dans un contexte compliqué.

Pour ma 3ème année, j’ai réalisé mon stage industriel chez Thales Recherche et Technologie, dans l’équipe qui travaille sur le développement de capteurs quantiques à base de centres NV (centre azote-lacune) présents dans la structure cristalline du diamant pour la mesure de microondes.

Actuellement j’effectue de faire mon stage de recherche au LPEM (Laboratoire de Physique et d’Études des Matériaux), à l’ESPCI, où je réalise une étude numérique d’un nouveau matériau supraconducteur à base de fer.

L’année prochaine, pour ma 4ème année, je suivrai le parcours de physique quantique du master ICFP (Centre International de Physique Fondamentale et de ses interfaces) de l’ENS, et j’espère poursuivre par une thèse dans ce domaine.

Je suis certain que ces dernières années seront déterminantes pour mon avenir. J’ai beaucoup appris au niveau professionnel et personnel et je suis très reconnaissant à l’ensemble du personnel de l’ESPCI Paris qui contribue à l’originalité et à l’excellence de cette école et particulièrement aux Fonds ESPCI Paris qui m’a permis de financer mes trois ans d’études. Sans aucun doute c’est grâce à eux que cette expérience a été possible.

Viacheslav Rusanov

storage?id=1709921&type=picture&secret=G6j2AeCBkCGmawjwZApyBYStKeEdWSqK2E57TmKb&timestamp=1626176152

En Russie, j'ai obtenu une licence en physique et technologie des nanostructures à l'École Polytechnique de Saint Petersbourg. On m'a alors proposé de participer à un programme de double diplôme entre mon université russe et l’Université Paris Sciences et Lettres. Après une première année en Russie dans le cadre du master "Biophysique", j’ai intégré l’ESPCI Paris pour les deux années suivantes.

J'ai choisi l'ESPCI pour sa multidisciplinarité afin de travailler à l'intersection des sciences. J’ai été immédiatement conquis par cette école, par les cours pertinents et riches en contenu, l’implication des professeurs, les TP incroyables et impressionnants, et les étudiants très sympathiques de ma promotion 137. Au début, ce n'était pas facile de s'adapter, mais l'enthousiasme et la foi en la réussite m'y ont aidé.

Mon stage industriel chez Sanofi a été une étape importante de mon cursus. J'ai pu observer comment la microfluidique est utilisée dans des laboratoires de recherche privés. J'y ai rencontré des personnes formidables avec qui j'envisage de continuer de travailler notamment par le biais d’une thèse CIFRE en collaboration entre Sanofi et l'Institut Pasteur et j'ai hâte de me lancer.

L'ESPCI Paris m'a non seulement apporté une formation exigeante et reconnue, mais m'a également ouvert l’esprit. Avec une telle formation et suffisamment d'efforts, j’espère pouvoir accomplir beaucoup.

Larissa Viana

storage?id=1709931&type=picture&secret=Ogx28V5d8mNHgJlzfjP6kszj449cQmxR6P0HHkOU&timestamp=1626176478

Je m’appelle Larissa Viana. Je suis originaire du Brésil. Je suivais une formation en génie des procédés à l’Université Fédérale de São Carlos, dans l'État de São Paulo quand j’ai entendu parler de l’ESPCI Paris pour la première fois. Cette École répondait à plusieurs de mes attentes : la possibilité d’une formation innovante, une aventure à l’étranger et un défi dans tous les sens du terme.

En tant qu'élève-ingénieure, j’ai vécu une expérience unique et inoubliable. Les deux années d’étude à l’ESPCI m’ont appris plus que je n’aurais jamais pu apprendre en dix ans de ma vie si je n’avais pas quitté le Brésil. C’est pourquoi je serai toujours très reconnaissante au Fonds ESPCI Paris qui m’a octroyé une bourse d’excellence tout au long de mes études. Sans cette bourse, les deux années les plus importantes de ma vie n’auraient jamais eu lieu ! Un grand merci à chacun et chacune qui ont rendu cela possible.

Consultez également
Témoignages - Boursiers d'excellence

Témoignages - Boursiers d'excellence

Du Brésil, de Mauritanie,  de Russie ou du Venezuela, ils et elle ont tous voulu poursuivre...

Isabelle COHEN
13 juillet 2021
Témoignage d'Elias Abedelnour : Bourse d'excellence

Témoignage d'Elias Abedelnour : Bourse d'excellence

Bonjour,Je m’appelle Elias Abedelnour. Je suis né au Liban à Beyrouth où j’ai poursuivi toute ma...

Isabelle COHEN
22 septembre 2020
Les conférences expérimentales de l'ESPGG

Les conférences expérimentales de l'ESPGG

L’Espace des Sciences Pierre Gilles de Gennes (ESPGG) est un espace muséographique situé à...

4 mai 2020
La Microfluidique pour la détection de pathogènes

La Microfluidique pour la détection de pathogènes

Depuis deux ans , le Fonds ESPCI Paris finance la thèse d’Étienne COZ au laboratoire MMN...

18 mars 2020
Témoignage de Rhita Asmi - Bourse d'excellence

Témoignage de Rhita Asmi - Bourse d'excellence

Je m’appelle Rhita ASMI. Je suis née aux États-Unis et j’ai grandi à Casablanca au Maroc, pays...

2 octobre 2019
Cérémonie de la remise des diplômes de la promo 133

Cérémonie de la remise des diplômes de la promo 133

Le vendredi 12 avril 2019 s'est déroulée à l'Hôtel de Ville de Paris, la remise des diplômes des...

12 avril 2019